Conseils technique pour réaliser des freehands

Language :
French Content
Source :
Author :
Categories :
Content :

Le pinceau doit être d’excellente qualité, en poil de martre kolinski provenant des nobles marques de pinceaux pour tableau disponible dans les magasins d’art. Pour un meilleur contrôle, le pinceau est tenu proche des poils sur la virole en métal. Les arabesques se peignent avec la pointe du pinceau, celui-ci faisant un angle proche de 45 degrés avec la surface qui reçoit la ligne. Les poils souples du pinceau en plus de l’habitude de la main font se courber les poils lors du tracé pour réaliser des arabesques fines, sans à-coups et régulières. Le pinceau doit quitter la figurine en souplesse pour ne pas créer de dépôt de peinture à la fin de son parcours. Il est alors conseillé d’éviter de stopper net une enluminure, mais de la faire se fondre progressivement en retirant le pinceau au fur et à mesure, surtout si vous souhaitez la continuer ultérieurement. La dilution très délicate. Trop diluée, la peinture sera incontrôlable, transparente, et nécessitera plusieurs passages au même endroit au risque d’épaissir le premier tracé. Trop épaisse, la peinture ne rendra pas le mouvement souple, et le tracé sera épais. Une dilution de 1 volume de peinture pour 3 à 5 d’eau semble correcte pour la majorité des travaux. Plus votre trait est épais, plus vous pouvez diluer. La meilleure dilution est la plus importante qui vous permet de réaliser votre trait en un passage.